«Accor» Parfait

Publié le par Miriam Fogoum

ACCOR dans toute sa beauté
ACCOR dans toute sa beauté

Depuis quelques mois, la plate-forme panafricaine de réservation d’hôtel en ligne, Jovago.com, intègre tous les hôtels du plus grand hôtelier Français sur le continent africain.

Les tractations ont duré un an sans aucune fuite de données. Finalement, le secret si précieusement gardé a été dévoilé au grand public. Les médias et les réseaux sociaux se sont emparés de la nouvelle, relayant une information qui fait des heureux dans le domaine du tourisme. Jovago, la première galerie de réservation d’hôtels en Afrique et le groupe AccorHotels se sont associés le 14 mars 2016 dernier. Des titans chacun dans leur domaine se trouvent des atomes crochus et décident de s'unir. Pour la vie? Rien n’est encore joué. Mais le partenariat économique se veut sûrement gagnant-gagnant. L’un a mis en avant son talent de donjuan du meilleur site de réservation hôtelière auprès des voyageurs et l’autre a succombé tout en présentant son patrimoine sur le continent africain. La signature est qualifiée d’inédite malgré quelques contraintes techniques d’une part pour «interconnecter Jovago aux plates-formes d’AccorHotels ; mais aussi, pour expliquer la pertinence de notre modèle à des interlocuteurs plus habitués aux marchés européens et américains.» explique Paul Midy directeur général de Jovago. La principale difficulté résiderait en effet dans le règlement car : «En Afrique 80% des clients payent leurs chambres sur place car l’usage de la carte bancaire est encore peu développé sur le continent.» ajoute ce dernier ; contrairement aux économies matures. Souleymane Khol VP Sales Marketing Distribution et Revenue Management for Africa and Indian Ocean d’AccorHotels dévoile : «Jovago n’est pas la première plateforme de réservation en ligne avec laquelle Accor travaille en Afrique, nous avons d’autres partenaires locaux et internationaux, qui sont présents sur le marché africain, depuis plusieurs années, et avec lesquels nous avons de très bonnes relations.» Mais leur choix a été motivé par une ambition et une volonté communes, pour apporter une pierre à l’édifice du développement du secteur de l’hôtellerie sur le continent.

«Accor» Parfait

Accor-Jovago pour réussir

Les associés travaillent actuellement sur un chantier exclusif : « Nous comptons dans un 1er temps intégrer 13 pays, en espérant que cela s’ouvre sur d’autres perspectives à court et moyen terme, en Afrique, pourquoi pas dans le monde. » dévoile le sales marketing and distribution. Pour le grand groupe Français, cette entente présente des avantages économiques qui répondent aux besoins africains : «Cela nous permet de faire la promotion d’un nouveau tourisme d’affaires, de nous adresser également à une cible exclusivement domestique, dont les comportements d’achat ne s’adaptent pas forcément avec la plupart des plateformes existantes à ce jour. »ajoute monsieur Khol. Un accord qui leur permet également d’être vus par les voyageurs en Afrique, et de proposer des solutions de réservations faciles et efficaces. Car à ce jour, aucun programme n’a réussi à répertorier tous les hôtels du continent africain, qu’ils soient à petit budget ou offrant des séjours complets. Mais, Jovago est parvenu à combler ce vide. Fort de cet atout, 30 établissements du groupe Français, ont déjà été ajoutés aux 25.000 hôtels déjà référencés sur le site de la filiale d’Africa Internet Group (AIG) dont Jovago est une des filiales. Les partenaires ont préféré garder au chaud certains détails de la signature; en particulier le domaine relatif à la finance. Mais selon certaines sources, la prime de Jovago représenterait 25% du tarif d’une chambre. Pour Souleymane Khol c’est un partenariat qui constitue un accélérateur dans la mise en place de la stratégie du groupe : « AccorHotels est dans une dynamique d’innovation permanente.» Pourtant, en 2015 la communauté AccorHotels met déjà en exergue un vaste « marché » et crée un partenariat avec des hôtels indépendants afin de contrer des sites Internet spécialisés dans l’hôtellerie tels que Booking, Expedia et autres Kayak qui imputent sur leur marge bénéficiaire. Le groupe crée ainsi son propre portail. Sébastien Bazin, le PDG Expliquait : «Dans la chaîne de valeur, il y a de nouveaux acteurs qui n'existaient pas il y a dix ans, qui gravitent autour de notre métier. Tous ces innovateurs ont une croissance extrêmement forte, des concepts extrêmement solides. (…) une valeur qui, en dix ans, est très supérieure à ce que nous avons bâti en cinquante ans. » Disait le patron de la chaîne. Aussi, En plus de leur plate-forme, qui couvre déjà l’Afrique il s’associe à Jovago pour avoir une meilleure visibilité. Même si Souleymane Khol émet une réserve « Il ne s’agit pas d’un problème de visibilité, AccorHotels poursuit sa route sur la transformation des nouveaux usages dans l’hôtellerie et le voyage. »

Facteur croissance économique

AccorHotels souhaite rester leader et son partenariat avec Jovago peut l’y aider car l’Afrique connait une forte expansion du fait de sa performance économique qui attire un maximum d’investisseurs. Si l’on prend le seul exemple du Nigéria. Ce pays a connu une expansion hôtelière de presque 100% disait Marek Zmyslowski ancien directeur jovago à Lagos au Nigéria. Le groupe Français voudrait à la longue accroître son parc hôtelier de près de 30%, soit 5.000 chambres additionnelles, avec 54 hôtels dans 14 pays 116 hôtels représentant 17.600 chambres dans 18 pays en Afrique Sub Saharienne : «nous sommes persuadé que ce partenariat jouera un rôle central dans le développement du e-commerce en Afrique en général, et dans l’hôtellerie en particulier.» termine monsieur Khol. Miriam Fogoum

Publié dans tourisme

Commenter cet article